Médical >

Les Seniors et le Sport

Les Seniors et le Sport


La capacité de l'individu à s'investir dans une activité physique et sportive à 50 ans dépend de nombreux facteurs.

Le vieillissement de l'organisme a pour effet d'abaisser le niveau des performances réalisées dans toutes les disciplines et surtout d'augmenter les risques de la pratique sportive.
Le but du sport pour le troisième âge est plus d'ajouter de la vie aux années que des années à la vie.

A cet âge l'importance du risque cardio-vasculaire et traumatique ne doit pas restreindre la pratique sportive, mais justifie une orientation vers des activités physiques adaptées.
L'âge en lui-même n'est pas une contre-indication à la pratique d'un sport.
Les risques, lors de la pratique d'un sport chez un senior, dépendent du mode de vie, des habitudes sportives, des motivations.

Ainsi on peut distinguer :

1 - La personne qui pratique des sports d'endurance depuis sa jeunesse, sans interruption prolongée, ne recherche pas des performances, pratique ces sports à allure moyenne et régulière endurance. Elle boit peu, ne fume pas.
Chez ce sportif les risques d'accidents cardio-vasculaires ou traumatiques sont réduits au minimum sans être nuls.

Cette activité physique et sportive est indispensable à un bon équilibre physique et psychique. L'activité sportive pratiquée selon une bonne technique est peu agressive.

2 - Un deuxième type : il a pratiqué des sports dans sa jeunesse, mais a cessé toute activité physique durant de nombreuses années.

Il pense retrouver facilement et rapidement sa forme et son cœur de 20 ans, mais il fume, il boit et présente une surcharge pondérale.
Ce sportif est un sujet à hauts risques (accidents cardio-vasculaires et traumatiques).
Lors de la reprise d'une activité sportive après une interruption prolongée, il faut réaliser une épreuve d'effort.

Après 50 ans il est déconseillé de débuter des activités sportives exposant le système cardio-vasculaire :
- à l'hypoxie, (altitude, plongée, apnée).
- à l'ischémie coronarienne (exercices intenses)
- aux variations brutales de fréquence cardiaque (sprint, sports collectifs).
- aux élévations importantes de la pression artérielle.
- aux efforts effectués à glotte fermée (haltérophilie).
Ces activités sportives ne doivent pas non plus exposer aux risques ostéo-articulaires (sport de combat, sports mécaniques).

La baisse des performances neurosensorielles et psychomotrices limite la pratique des sports où la sécurité dépend :
- de la perception fine et rapide du milieu.
- de l'apprentissage de nouveaux automatismes.
- de l'acquisition de gestes techniques compliqués.

Le senior ne doit pas concourir dans des catégories d'âge inférieur.
Ne pas oublier de rechercher l'aspect ludique et créatif, plus que l'aspect compétitif.
Essayer de pratiquer plus régulièrement et progressivement en intensité et en durée.
…/...

Eviter les parcours en terrains vallonnés pour les sports d'endurance (cyclisme, course à pied).
Pour une activité sportive donnée, choisir la pratique la plus adaptée au troisième âge (au tennis : le double, à la course à pied préférer le jogging, en cyclisme : le cyclotourisme).

Il est important de ne pas commencer la pratique d'un sport avant d'avoir acquis les principaux gestes techniques, (dans les cours d'initiation). En effet l'amélioration de l'efficacité du geste sportif, diminue la sollicitation du système cardio-vasculaire. La fréquence et la gravité des traumatismes sont moindres.

Activités sportives conseillées :

- celles qui possèdent une valeur ludique et hygiénique, qui présentent un minimum de risques cardio-vasculaires ou traumatiques,

- soit les sports d'endurance effectués à allure modérée : course à pied, natation, cyclisme, randonnées pédestres.

Les parcours sont effectués avec mise en train progressive, en évitant si possible les à-coups violents.

L'intensité de l'exercice est établie de façon à en permettre le déroulement avec aisance respiratoire et musculaire : le sujet doit être capable de tenir une conversation pendant la réalisation de l'exercice.

L'intensité et la durée des séances d'entraînement sont augmentées progressivement.

La fréquence cardiaque sert de repère pour fixer l'intensité de l'exercice. Il faut tenir compte de la baisse de la fréquence cardiaque maximale avec le vieillissement, si une fréquence de 150 pulsations par minute est atteinte lors d'exercices d'intensité modérée chez un sportif de moins de 20 ans elle correspond à des exercices proches du maximum pour des sujets de plus de 60 ans
La fréquence cardiaque maximale pendant l'exercice est calculée : (220 - l'âge).

Cet entraînement d'endurance sera complété par des exercices d'assouplissement et de renforcement musculaire effectués en début des séances ou lors des pauses.

La participation aux épreuves d'endurance, organisées dans le cadre du "sport pour tous", présente certains dangers chez les sujets âgés insuffisamment entraînés, car la recherche de la performance est souvent remplacée par le désir de finir à tout prix ou de terminer dans les premiers d'un groupe d'amis ou de collègues de travail engagés dans la même épreuve.

Les activités sportives du 3ème âge permettent de mieux résister aux agressions de la vie moderne, elles constituent un facteur d'équilibre physique et psychique à l'âge de la retraite.

En résumé

L'entraînement prolongé a des effets variés sur les adaptations psychologiques et physiologiques dues au stress. Il existe une relation entre le niveau d'aptitude physique, la qualité de la vigilance, du raisonnement, de la verbalisation, lorsque le sujet âgé est confronté à un problème complexe.

Sur les fonctions sensitives et motrices :
- l'activité physique entretient la sensibilité proprioceptive articulaire et ralentit la dégénérescence des motoneurones. Elle permet le maintien des réflexes posturaux et d'équilibration.

- l'activité physique est favorable à la socialisation. Elle permet une amélioration des conditions de vie jusqu'à 75 ans environ, et demande à être pratiquée suivant un mode raisonnable.


Docteur Philippe RENAUD,
Médecin du sport



Formations 2018 / 2019


Le calendrier des formations du CDOS de l'Ain 2018 / 2019 est disponible cliquez ici.

Fiche d'inscription à remplir cliquez ici.

Le calendrier général des formations proposées par le RAIA (Réseau d'Accueil et d'Information aux Associations de l'Ain) est consultable cliquez ici.

Logiciel Compta CASICO






Nos coordonnées

Comité Départemental Olympique et Sportif de l'Ain
14 rue de la Grenouillère
01000 BOURG EN BRESSE
Tél. : 04 74 45 11 27
Fax : 04 74 24 60 18
E-Mail : contact@cdos01.com

Calendrier du CDOS 01