L'Enfant Obèse et le Sport

L'obésité infantile est en pleine augmentation. En France, on considère que 20 à 25 % des enfants et des adolescents sont obèses, alors que le chiffre était de 5 % en 1980 et sera selon certaines estimations, de 38 % en 2010. Les conséquences directes sur la santé ne se sont pas faites attendre, puisqu'on dénombre, chez les enfants, de plus en plus de diabètes non insulino-dépendants, d'hypercholestérolémies et d'hypertension artérielle. Quand on sait que le risque cardio-vasculaire induit par ces pathologies, persiste à l'âge adulte et qu'il réduit considérablement l'espérance de vie de ces enfants, tout le monde doit se sentir concerné afin d'essayer d'enrayer ce problème majeur de santé publique.

I - LES CAUSES : A quoi est due l'obésité infantile ?
• Aux modifications des habitudes alimentaires, favorisant les aliments sucrés et gras tels que les sodas sucrés, les sandwichs, la restauration rapide, etc.
• A la tendance à la diminution de l'activité physique, à l'utilisation plus fréquente des escalators, de la voiture, etc.
• A l'augmentation constante des activités de loisir statiques telles que la télévision, les jeux vidéo et les ordinateurs.
Gardons à l'esprit que la sédentarité est le facteur prépondérant, dont les conséquences sont bien pires que celles dues au déséquilibre alimentaire !

II - LES ACTIONS NATIONALES : Que font les pouvoirs publics face à ce problème de santé publique ?
• Création d'un Programme National de Nutrition et de Santé (P.N.N.S.)
• Mise en place de Réseaux de Prise en charge de l'Obésité Pédiatrique (Re.P.O.P.)
• Instauration d'une journée nationale de prévention de l'obésité créée par l'Organisation Mondiale de la Santé, le 10 mai de chaque année, et dont le mot d'ordre est : "Pour votre santé, bougez !".

III - LES ACTIONS LOCALES : Comment intégrer un jeune obèse dans un club de sport ?
En pratique, l'incitation au sport chez les enfants obèses se heurte à beaucoup de difficultés. En effet, les enfants obèses ont honte de leur corps, et leur gestuelle est plus difficile en raison de leur surcharge pondérale. Ainsi, ils refusent de faire du sport et bien souvent ils se font même dispenser d'activité physique… Alors, essayons ensemble, chacun à son niveau, d'aider l'enfant obèse à retrouver goût à la pratique sportive.
1. PREVENIR : Faire consulter le jeune obèse auprès d'un médecin du sport, pour évaluer son grade d'obésité, ses risques cardio-vasculaires et locomoteurs, et aussi pour évaluer son aptitude physique.
2. INCITER : Choisir avec l'enfant le ou les sports adéquats, c'est-à-dire à faible risque traumatique et si possible des sports d'endurance (idéalement, la natation ou le cyclisme) ; tout en tenant compte des préférences de l'enfant.
3. ADAPTER : Favoriser le côté ludique de la pratique sportive, et non la performance. Il faut essayer de réconcilier l'enfant obèse avec son corps.
4. ACCOMPAGNER : Etablir un suivi +++ avec l'enfant en impliquant les parents, les éducateurs sportifs, les médecins, les diététiciens, les kinésithérapeutes, les professeurs d'E.P.S., etc.
En conclusion, on peut affirmer que l'obésité infantile n'est pas une fatalité et que chacun a un rôle à jouer afin de favoriser la pratique régulière d'activités physiques et sportives chez ces enfants.

Dr Caroline PAYOT-PODEVIN,
Médecin du Sport



Formations 2018 / 2019


Le calendrier des formations du CDOS de l'Ain 2018 / 2019 est disponible cliquez ici.

Fiche d'inscription à remplir cliquez ici.

Le calendrier général des formations proposées par le RAIA (Réseau d'Accueil et d'Information aux Associations de l'Ain) est consultable cliquez ici.

Logiciel Compta CASICO






Nos coordonnées

Comité Départemental Olympique et Sportif de l'Ain
14 rue de la Grenouillère
01000 BOURG EN BRESSE
Tél. : 04 74 45 11 27
Fax : 04 74 24 60 18
E-Mail : contact@cdos01.com

Calendrier du CDOS 01